Close
essai gratuit
essai gratuit
04.05.2021

5 plans pour réaliser des vidéos immobilières efficaces

En tant que conseiller immobilier, vous n’avez pas de temps à passer pour expérimenter et tester des choses. Vous avez besoin de méthodes, et de techniques, qui ont fait leurs preuves et qui marchent. Et pour les prises de vues de vos futures vidéos, c’est la même chose.

Vous n’êtes pas dans la production artistique, et vous n’avez pas de temps à consacrer à ça. Ce qu’il vous faut, c'est connaître les gestes simples et les choses qui marchent et qui ne sont pas trop difficiles à mettre en place.

Dans cet article, je vous propose de découvrir en détail 5 plans types pour réaliser vous-même vos vidéos immobilières.

 

Ce que vous devez prendre en compte avant de lire cet article

Tout d'abord, vous devez savoir que tout ce que vous allez lire ici est réalisable quelque soit le matériel utilisé. Je parle de “Caméra”, mais vous pouvez évidemment utiliser un smartphone ou tout autre équipement qui enregistre une vidéo. Pour faciliter la lecture de cet article, j'utiliserai le terme “caméra”, mais ce n’est qu’un raccourci.

Deuxièmement, pour décrire les plans qui vont vous permettre de réaliser des vidéos immobilières facilement, je vais me baser sur 2 choses :

  • La mobilité de la caméra : Est-ce qu’elle est fixe ou est-ce qu’elle est en mouvement.
  • La visée : c’est ce que vise la caméra et le cadre que l’on filme. La visée peut être fixe ou en mouvement.
Encore une fois, ce sont des raccourcis de langage. Rassurez-vous, vous allez tout comprendre très vite !

 

Plan N° 1 - Le Panorama

C’est un plan simple et probablement le plus intuitif pour découvrir une pièce. Il s’agit d’avoir une caméra fixe et une visée qui va “scanner” la pièce d’un mur à l’autre, en tournant sur l’axe de la caméra. Le panorama est a avoir sur sa carte mémoire pour chaque pièce du bien. C’est LE plan à faire qui sert dans beaucoup de situations. 

 

Exemple d'un plan panorama

 

Comment réaliser votre panorama ?

 

Résumé : Caméra Fixe / Visée rotative à 180°

Comment faire ? Imaginez la caméra sur un axe immobile. idéalement près de l'un des angles de la pièce. Visez l’un des murs à gauche ou à droite. Scannez la pièce jusqu’au mur opposé dans un magnifique arc de cercle.

Objectif : Montrer toute la pièce d’un mur à l’autre dans un geste lent et régulier.

Quand et pourquoi l’utiliser ?  Pour faire découvrir une pièce dans sa globalité. L’attention est mise sur l’agencement, les volumes et la structure de la pièce.

Quelles pièces ? Toutes !

Astuces : Faites un geste lent et régulier pour garder la même “vitesse”. Faites varier les panoramas au cours des différentes pièces. De gauche à droite, et de droite à gauche.

 

Plan N° 2 - Le travelling avant

La caméra avance tout droit, comme sur un rail, et la visée est fixe et dans le sens du mouvement. C’est un plan simple. Idéal pour passer d’un endroit à un autre, car il permet de concentrer l’attention sur la zone centrale, en “zoomant” dessus.

 

Exemple d'un plan travelling avant

 

Comment réaliser votre travelling avant ?

 

Résumé : Caméra en mouvement droit / Visée fixe.

Comment faire : Imaginez la caméra sur un rail rectiligne. La visée ne bouge pas. Déplacez vous sur ce rail imaginaire pour avancer sur un élément.

Objectif : Attirer l’attention du global vers un élément (celui au centre). 

Quand et pourquoi l’utiliser ?  Intéressant pour mettre en avant la vue, en avançant vers la fenêtre ; pour passer de l’entrée de la pièce, vers le coin salon ; pour attirer l’attention sur une belle cheminée.

Quelles pièces ? Pièces à vivre, pour passer d’un plan global à un focus sur le coin salon par exemple. Pièces secondaires pour “entrer dans la pièce vers un éléments positif comme la vue ! Ce type de plan est moins efficace dans les petites pièces.

Astuces : Faites un geste lent et régulier pour garder la même “vitesse”.

Version Bis : Ce plan peut aussi se faire dans l'autre sens : à savoir, partir proche d’un élément important, puis le replacer dans son contexte en reculant et en “ouvrant” le cadre filmé. Même gestes, mais en reculant au lieu d’avancer.

 

Plan N° 3 - Le travelling latéral

La caméra avance sur un rail rectiligne, la visée est fixe mais perpendiculaire au mouvement. C’est le regard de côté. Le travelling lateral permet de mettre en scène un coin important d’une pièce. Comme le coin salon ou le coin repas, sans devoir refaire un panorama.

 

Exemple d'un plan travelling latéral

 

Comment réaliser votre travelling latéral ?

 

Résumé : Caméra en mouvement droit / Visée fixe sur le côté.

Comment faire : Imaginez la caméra sur un rail rectiligne. La visée ne bouge pas à 90° à gauche ou à droite du mouvement. Déplacez vous sur ce rail imaginaire.

Objectif : Montrer une partie de la pièce en détails. 

Quand et pourquoi l’utiliser ?  Permet de donner un autre point de vue qu’un panorama, sur une partie de la pièce. Très pratique pour montrer le coin repas et le coin salon par exemple. C'est un complément du plan panorama

Quelles pièces ? Il faut de l’espace, donc essentiellement pour des pièces à vivre ou des pièces en longueur comme une cuisine.

Astuces : Faites un geste lent et régulier pour garder la même “vitesse”.  Changer les directions du mouvement du travelling latéral : vers la gauche, ou vers la droite, pour ne pas être redondant.

 

Plan N° 4 - Le Walkaround

C'est un plan où la caméra et la visée sont en mouvements libres. L’idée ici est de recréer une perception humaine et donner ainsi l’impression de se déplacer au travers d’une vue “subjective” à la première personne. 

 

Exemple d'un plan walkaround

 

Comment réaliser votre plan Walkaround ?

 

Résumé : Mouvements libres.

Comment faire : Imaginez le déplacement et où porte le regard d’un visiteur type qui découvre le bien.

Objectif : Donner une vue subjective à la première personne, pour accentuer l’effet "visite" et l’impression d’y être. 

Quand et pourquoi l’utiliser ? Idéal pour les changements de pièce. Lorsque l’on souhaite passer d’une pièce à une autre. C’est un plan très intéressant pour vos transitions.

Quelles pièces ? Plutôt pour les passages entre les pièces. Donc, les couloirs, hall et dégagement.

Astuces : Ayez des gestes lents et soyez logique pour respecter un point de vue humain.

 

Plan N° 5 - Le plan découverte

C’est plus une idée émotionnelle qu’un plan à proprement parlé. Le plan découverte peut en fait se baser sur un plan vu précédemment.

L’idée est de faire découvrir une pièce ou un élément. On commence avec la vision ailleurs, et on dévoile la pièce ou le sujet. Pour cela on commence le plan un peu plus loin que prévu, ou caché par un élément naturel (meuble ou mur) pour ne montrer la pièce qu’au fur et à mesure du plan.

 

Exemple d'un plan découverte

 

Comment réaliser votre plan découverte ?

 

Résumé : Utiliser un plan déjà vu pour y intégrer une notion de découverte.

Comment faire : Commencez avec la vision sur un mur, ou caché derrière un meuble, et découvrez la pièce selon le plan choisi.

Objectif : Attirer l’attention et être subjectif.

Quand et pourquoi l’utiliser ? Pour découvrir une pièce ou un élément important avec un effet de bande annonce… Ajoute de l’émotion et de l’humain à votre vidéo. C'est le type de plan parfait pour un début de vidéo. 

Quelles pièces ? Les pièces où l’on a besoin de plus de “plans”. Donc essentiellement les pièces à vivre. Mais aussi les extérieurs !

Astuces : Utilisez les éléments naturels pour cacher le début du plan. Meubles, murs, porte qui s’ouvre, plantes, piliers...

 

Les plans c’est bien, mais ça ne fait pas tout !

Avant de vous lancer dans l’enregistrement de vos prochaines vidéos, un dernier conseil. Prenez un peu de recul sur votre vidéo. Ne restez pas focalisé au niveau des plans, mais considérez la vidéo dans son ensemble.

Concrètement, votre vidéo doit ressembler à une succession de petits plans. Mais si ces plans sont enchaînés sans logique, ou sans objectifs, son efficacité va retomber comme un mauvais soufflet. Il faut que vos plans servent la chronologie et la ‘narration” de votre vidéo.

Parce que OUI, votre vidéo sera plus efficace si vous racontez une histoire à votre “spectateur”. Il faut construire votre message et la cohérence de l’information que vous voulez transmettre. Réfléchissez à la chronologie et à la structure globale de votre vidéo finale.

Organisez et présentez les plans dans un ordre logique et qui suscite l’intérêt et la découverte. Mais ce n’est pas le sujet du jour. On en parle dans d’autres articles ? Promis !

 

Diagnostic Nodalview

 

Voilà pour les différents plans qui marchent et fonctionnent pour des vidéos immobilières. Bien évidemment, en fonction de vos envies, votre assurance, vos possibilités et votre sens artistique, vous pouvez et devez ajouter et faire varier ces plans.

Ce ne sont que des briques efficaces pour construire une partie de votre image et de votre vidéo

Et maintenant, à vos caméras, appareils photos et smartphones !

avatar

Olivier Melgrani

Photographe professionnel, indépendant et résolument curieux ! Je suis spécialisé en photographies, vidéos et visites virtuelles immersives, dans le domaine de l’immobilier. Depuis quelques années, je suis aussi formateur et comme j’aime comprendre pourquoi je fais les choses, je suis très attentif à l’impact que peuvent avoir les images sur le métier de conseiller immobilier. Mon mantra ? Ce sont vos images qui construisent votre Image !

En bref

Pourquoi réaliser des vidéos immobilières ?
- pour attirer de nouveaux clients grâce à une mise en avant professionnelle et innovante de vos biens 
- pour être visible et communiquer sur de nouveaux canaux comme les réseaux sociaux 
- pour vous démarquer sur votre marché en proposant un service exclusif
Quels sont les 5 plans types pour la vidéo immobilière ?
- Le panorama
- Le travelling avant
- Le travelling latéral
- Le walkaround
- La découverte
Avec quel matériel peut-on réaliser des vidéos immobilières de qualité ?

La solution tout-en-un Nodalview transforme votre smartphone en outil professionnel pour permettre aux agents immobiliers de réaliser eux-mêmes leurs visuels.

Lentille, trépied, bras nodal, moteur... Nodalview vous propose des accessoires pour réaliser vos vidéos immobilières sans difficulté.